Journées Françaises de Radiologie

Nos sites référencés

Focus sur les JFR

Mis à jour le 16/02/2012 par SFR

Le radiologue et son patient… communiquer pour mieux soigner

• Dépister • Diagnostiquer • Traiter

La 59ème édition des Journées Françaises de Radiologie, premier congrès français et francophone de notre spécialité, réunira du 21 au 25 octobre 2011 au Palais des Congrès de Paris de nombreux professionnels : radiologues, et autres spécialistes, généralistes, manipulateurs, ingénieurs biomédicaux, industriels, cadres hospitaliers, responsables de politique de santé et médias. Le contenu sera essentiellement scientifique, médical et technique, mais les questions de politique, d’organisation des soins et d’éthique seront aussi largement abordées.


Ces Journées, auxquelles plus de 18 000 personnes ont participé l’année dernière, représentent une plateforme incontournable de formation et d’échanges entre tous les acteurs de santé pour que chaque patient puisse bénéficier, partout en France, de la meilleure prise en charge grâce à une imagerie médicale de qualité.
Les JFR 2011 mettront en avant les actions du radiologue tout au long du parcours de soin du patient, dans la droite ligne de la démarche gouvernementale « 2011, l’année des patients et de leurs droits ».


Mieux communiquer pour une prise en charge de qualité : la relation humaine est un élément clé de notre métier : améliorer l’accueil, se préoccuper du déroulement de l’examen dans des conditions sereines, accorder de l’attention à l’annonce des résultats, au compte rendu, assurer son rôle dans la transmission de l’information et les suites à donner, tous ces points contribuent à la prise en charge de nos patients et seront discutés. Cette année, lors de la première journée du congrès, nous recevrons des associations de patients qui pourront exprimer leurs attentes vis-à-vis de la profession.

Prévenir les risques : plusieurs ateliers et séances thématiques y seront consacrés : dosimétrie patient, hygiène, accidents liés aux produits de contraste, précaution à prendre en cas de grossesse. Pour la première fois, des ateliers « premiers secours » permettront de revoir la pratique des gestes d’urgence.

Détecter et gérer une situation à risque : le radiologue a un rôle clé dans la détection et la gestion d’une situation à risque avant l’accident grave. Des problématiques variées telles que les accidents ischémiques transitoires, les enfants secoués, la grossesse extra utérine, la céphalée sentinelle, l’ischémie mésentérique seront illustrées par des posters exposés sur la Route des Patients sur le thème « Situations à risques avant l’accident grave : ce que tout radiologue doit savoir ».

Interpréter : de l’anatomie à la fonction. La connaissance approfondie de l’anatomie permet au radiologue de faire un diagnostic et d’orienter le traitement. Les techniques évoluent, les pratiques changent : le radiologue d’aujourd’hui, grâce aux progrès de l’imagerie morphologique et de l’imagerie fonctionnelle, réalise un diagnostic plus éclairé, pour mettre en place au plus vite, des traitements adaptés et moins invasifs.

Diagnostiquer et traiter : la radiologie interventionnelle est aux 2/3 à visée diagnostique et à 1/3 à visée thérapeutique. Elle confère au médecin radiologue un rôle nouveau et renforce son statut de coordonnateur inter-spécialistes. De plus, La radiologie interventionnelle permet souvent la prise en charge de patients fragiles pour lesquels les techniques plus invasives sont contre-indiquées.